La Manosphère, Club pour Homme Ultra-Machos…

La Manosphère, Club pour Homme Ultra-Machos

Les mouvements militants pour la cause féministe sont en croissante augmentation grâce à la collaboration des médias et des groupes activistes cherchant à promouvoir la liberté, l’égalité et le respect des droits aux femmes. Cependant, parallèlement au climat actuel qui célèbre la femme et pointe du doigt la culture patriarcale, un phénomène misogyne contenant de nombreux hommes aux connaissances et comportements archaïques à vue le jour : La Manosphère, le club des ultras-machos.

(©twitter)
(©youtube)

 

La Manosphère est un club masculiniste ultra-macho, misogyne et interdit à la femme, qui auraient des centaines de milliers de membres à travers le monde. En tête de liste, un homme qui se fait appeler  Roosh V, un Américain de 39 ans, porte parole de la communauté misogyne du web. Il a écrit plusieurs livres intitulé « BANG » qui expliquent comment coucher avec une femme selon sa nationalité. Neuf de ses ouvrages ont déjà été bannie du site Amazon.

Angela Washko, une artiste féministe de 33 ans, avait obtenu une interview de Roosh V diffusée dans l’émission Tracks. Lors de cette entrevue, Roosh V a exprimé divers idéaux on ne peut plus dépassées. Selon lui, l’orgasme masculin est essentiel à la vie alors que la jouissance féminine serait sans importance. Se “maître de la misogynie“ a également publié un essaie dans lequel il exprime son voeux de légaliser le viol. En effet, Roosh V souhaiterait dépénaliser tout acte sexuel, si, commis sur une propriété privée. D’après lui, si une femme décide de son plein gré, d’aller chez un homme,  elle est de ce fait consentante à tout ce qui pourraient se produire.

Cette idéologie est malheureusement partagée par des milliers d’hommes membres de sa communauté.

En réponse à ce fléau de misogynie radicale sur internet, Angela Washko a créé un jeux video, «The Game : The Game » où elle confronte le joueur aux méthodes de Roosh V et de 5 autre masculinistes qui considèrent la femme comme objet à la fois de désir et de mépris.