L’IVG Bientôt Dépénalisée en Corée du Sud Après 66 ans…

L’IVG Bientôt Dépénalisée en Corée du Sud Après 66 ans

“La Cour constitutionnelle de la Corée du Sud a ordonné une réforme de loi sur l’IVG“

©Ed Jones / AFP

 

La pénalisation de l’IVG en Corée du Sud depuis 66 ans va être abolie d’ici la fin de 2020, a annoncé jeudi la Cour constitutionnelle du pays, une avancée majeure pour les droits fondamentaux des femmes et des filles du pays.

Parmi les neuf juges présents pour le vote, sept ont voté pour l’annulation de l’interdiction, pointant du doigt le caractère anticonstitutionnel de la pénalisation de l’avortement.

L’Assemblée nationale a pour ordre de réviser la législation avant le 31 décembre 2020. L’interruption de grossesse après 20 semaines sera, quant à elle, toujours réprimée par la loi.

Actuellement, les femmes qui pratique l’IVG en Corée du Sud risquent un an d’emprisonnement et une amende pouvant atteindre 2 millions de wons (1 780 dollars), alors que les professionnels de la santé qui contribuent à l’interruption de grossesse encourent jusqu’à deux ans de prison.

L’association coréenne des obstétriciens et gynécologue dénombre environ 800’000 interruptions volontaires de grossesse par an en dépit de leur pénalisation, faisant de la Corée du Sud est l’un des pays qui pratique les plus l’IVG dans le monde.